Jusqu’à quand peut-on profiter de la loi Pinel ?

conseils loi Pinel

Depuis 2014, la loi Pinel suscite quelques interrogations auprès des habitants de la France qui ne connaissent pas exactement quelles sont ses avantages et jusqu’à quand peuvent-ils en bénéficier ? Découvrez avec nous toutes les réponses à vos questions !

Les avantages de la loi Pinel

La loi Pinel a jusqu’à maintenant, montré son seul avantage qui est de diminuer le taux des impôts de votre logement, mais nous allons vous faire connaissance avec tous ses avantages :

  • Diminution des impôts de votre logement ;
  • Louer votre logement à des membres de votre famille ;
  • Acheter des bien neufs et non pas en deuxième main :
  • Construire d’un nouveau patrimoine ;
  • Être sûr d’avoir une bonne retraite, et de ce fait, ne pas s’en soucier par la suite ;
  • Louer votre logement à plusieurs types de personnes, à condition qu’elles ne soient pas de la partie fiscale.

À savoir que le but ultime de la loi Pinel est d’encourager la construction des bâtiments afin d’y acheter des nouveaux logements et d’avoir de nouveaux habitants dans la vie, et ce, dans le but d’enrichir l’économie et le tourisme de la ville.

Les inconvénients de la loi Pinel

Investir dans un logement en utilisant la loi Pinel est certes avantageux, mais comme n’importe quelle loi, elle a aussi multiples inconvénients et nous citons :

  • Le résultat de cette loi n’est pas toujours adapté à vos attentes ;
  • Obligation du coût par an ;
  • Obligation de louer votre bien pendant des périodes bien précises ;
  • Le prix de location de votre bien n’est pas fixe.

D’abord, Si vous voulez acheter deux biens en utilisant la loi Pinel, cette dernière vous exige que le coût maximum, qui peut être mis par an, soit de 30 milles euros.

À lire également :  Quelle assurance vie choisir en 2022 ?

En ce qui concerne le résultat obtenu par la loi, il n’est pas toujours adapté à vos envies, car il change selon la zone où vous décidez d’investir et il est préférable de le faire dans des villes moins cotées et éviter celle où la localisation est chère, comme dans les grandes villes, telles que Paris.

Et pour ce qui en est de l’obligation de louer votre logement pendant un nombre d’années précises, il en est exactement pour 6, 9 ou 12 ans, selon le taux que vous avez accepté de payer au départ, ce qui rendra votre bien non habitable par vous-même jusqu’à la fin de la durée précisée.

D’autre part, il faut savoir que le prix de la location de votre logement ne peut être fixe, car il dépend automatiquement des prix donnés aux autres logements dans la zone où vous avez décidé d’investir.

Les différentes zones de la loi Pinel

La loi Pinel est acceptée dans des zones bien précises, mais généralement, la France est fractionnée en plusieurs zones que nous citons :

  • Zone A : la banlieue assez lointaine de la capitale ;
  • Zone A bis : la capitale et ses alentours ;
  • Zone B : elle est catégorisée en 2 parties : B1 qui contient les agglomérations et une partie de la Corse, et la B2 qui contient des communes ayant entre 50 et 250 milles habitants ;
  • Zone C : tout ce qui reste.

Jusqu’à quand peut-on profiter de la loi Pinel ?

La loi Pinel a été créée en 2014 par le gouvernement français, avec un essai qui a duré 3 ans. À la fin de ces dernières, la loi a montré plusieurs résultats positifs et donc, elle a été renouvelée en fin 2017 pour 4 autres années. Ce qui nous mène à dire que la fin de la loi Pinel est prévue pour la fin 2021 avec un renouvellement de la part du gouvernement français qui a été fait en fin 2020 et plus exactement le 13 novembre 2020 et qui a été annoncé jusqu’à l’année 2024. Cela a été effectué suite aux bons résultats que cette loi à donné. Par conséquent, vous pouvez profiter de la loi Pinel jusqu’à l’année 2024.

À lire également :  Rachat de crédit : qui accepte facilement ? Quelles banques ?

Les personnes qui veulent bénéficier de cette loi, doivent savoir que le renouvellement de celle-ci a changé les taux à partir de l’année 2023 à : 10.5 % en 2023 et 9 % en 2024, si l’engagement dure 6 années, et de 15 % en 2023 et 12 % en 2024, si ce dernier dure 9 années, et enfin de 17.5 % en 2023 et 14 % en 2024 s’il dure 12 années.

Mais il faut savoir qu’après 2024, ce taux peut encore être changé ou alors supprimé pour mettre en place d’autres manières ou d’autres chiffres.

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)

Partages :