Différence entre invalidité et handicap : les meilleures réponses

handicap et invalidité

Les termes « handicap » et « invalidité » sont souvent utilisés de manière interchangeable. Ils ont cependant des significations très différentes. Les différences de sens sont importantes pour comprendre les effets des lésions neurologiques sur le développement.

Les distinctions entre invalidité et handicap

Il est possible qu’une invalidité soit la cause d’un handicap. Par exemple, si une personne a une invalidité qui l’empêche de bouger ses jambes, cela peut la handicaper pour conduire. Les personnes invalides ne sont pas forcément handicapées, surtout si elles peuvent trouver une solution à leur invalidité. Un autre exemple, le braille pour les non-voyants ou les fauteuils roulants pour ceux qui ne peuvent pas marcher.

Stevie Wonder, est-il invalide ? Stevie Wonder, a-t-il une invalidité ? « Une invalidité » fait référence à une réduction de la fonction ou à l’absence d’une partie du corps ou d’un organe particulier. Alors OUI, Stevie Wonder, qui est aveugle, serait considéré comme une personne invalide. Une invalidité est généralement une maladie qui dure toute la vie : autisme, déficience intellectuelle (le nouveau terme pour retard mental), paralysie cérébrale ou être sourd ou aveugle.

Stevie Wonder, est-il handicapé ? « Un handicap » est considéré comme un désavantage résultant d’une invalidité qui limite ou empêche l’épanouissement. Être aveugle, empêche-t-il Stevie Wonder de chanter ou de s’épanouir en tant qu’artiste ? NON. Donc Stevie Wonder, bien qu’il ait une invalidité, il n’est pas handicapé. Stevie Wonder, a-t-il besoin d’aide ? Bien sûr. Si Stevie Wonder n’avait pas d’assistant personnel ou une quelconque adaptation dont il avait besoin, alors, il pourrait être handicapé.

Qu’est-ce qu’une invalidité ?

Une invalidité est toute restriction ou manque (résultant d’une altération) de la capacité d’exercer une activité de la manière ou dans les limites considérées comme normales pour un être humain.

À lire également :  Quels sont les tarifs des médecins de garde ?

Qu’est-ce qu’un handicap ?

Un handicap est un désavantage pour un individu donné qui limite ou empêche l’accomplissement d’un rôle normal tel qu’il est traditionnellement utilisé. Le handicap est une restriction inorganique par rapport à une activité particulière et il fait référence à un inconvénient à remplir un rôle dans la vie par rapport à un groupe de semblables.

Différents types d’invalidités

Il existe d’innombrables types d’invalidités qui peuvent affecter un être humain. Certaines de ces conditions sont plus courantes que d’autres. Certains types de handicaps sont reconnus par le gouvernement afin de fournir des prestations d’invalidité aux personnes dans le besoin. Souvent, les gens se demandent quelles sont les conditions invalidantes les plus courantes.

Les invalidités physiques

Elles incluent les déficiences physiologiques, fonctionnelles et/ou de mobilité. L’invalidité peut être fluctuante ou intermittente, chronique, progressive ou stable, visible ou invisible. Certaines impliquent une douleur extrême, d’autres moins, d’autres pas du tout. Ces invalidités s’aggravent avec le temps :

  • La sclérose en plaques : détérioration neurologique.
  • Dystrophie musculaire : troubles musculaires.
  • Arthrite chronique : inflammation des articulations.

L’invalidité visuelle

Seulement 10 % des personnes ayant une invalidité visuelle sont en fait totalement aveugles. Les 90 % restantes sont décrites comme ayant une « déficience visuelle ». Les causes courantes de la perte de la vision comprennent :

  • La cataracte (trouble de la vision – traitable).
  • Le diabète (cécité progressive).
  • Le glaucome (perte de la vision périphérique).
  • La dégénérescence maculaire (vision centrale floue).
  • Le décollement de la rétine (perte de vision).
  • La rétinite pigmentaire (cécité progressive).

Les invalidités mentales

Les invalidités mentales ou troubles de la santé mentale peuvent prendre de nombreuses formes, tout comme les handicaps physiques. Contrairement à de nombreuses maladies physiques, toutes les maladies mentales peuvent être traitées. Elles sont généralement classées en six catégories :

  • La Schizophrénie : la maladie mentale la plus grave.
  • Les troubles de l’humeur : dépression et maniaco-dépression.
  • Les troubles anxieux : ils comprennent les phobies, la panique ainsi que le trouble obsessionnel-compulsif.
  • Les troubles de l’alimentation : ils comprennent l’anorexie mentale et la boulimie.
  • Les troubles de la personnalité.
  • Les troubles organiques du cerveau : ils sont le résultat d’une maladie physique ou d’une blessure au cerveau (Alzheimer, accident vasculaire cérébral, démence).
À lire également :  Combien coûte un masque FFP2 ?

Des troubles d’apprentissage

Les troubles d’apprentissage sont considérés comme une invalidité. C’est essentiellement un trouble spécifique et persistant du système nerveux central d’une personne affectant le processus d’apprentissage. Cela a un impact sur la capacité d’une personne à interpréter ce qu’elle voit et entend ou à lier des informations provenant de différentes parties du cerveau. L’un des indicateurs les plus courants d’un trouble d’apprentissage est un écart entre le potentiel de l’individu (aptitudes et capacités intellectuelles) et son niveau réel de réalisation. Avoir un trouble d’apprentissage ne signifie pas qu’une personne est incapable d’apprendre ou qu’elle est handicapée, cette personne apprend plutôt d’une manière différente. De nombreuses personnes ayant un trouble d’apprentissage développent des stratégies pour compenser ou contourner leurs difficultés.

Partages :