2 décembre 2021

Nutrition Artificielle : caractéristiques et types

nutrition artificielle

Partages :

Il y a beaucoup de cas où une personne se trouve dans une situation où elle ne peut pas avoir une nutrition suffisante pour une raison de santé à la suite d’un accident ou d’une intervention chirurgicale. Dans ces cas là, la nutrition naturelle devient insuffisante et on parle de dénutrition, qui peut mener à des carences de tous types. Beaucoup de personnes âgées peuvent aussi souffrir de dénutrition en raison du vieillissement.

La dénutrition peut mener à un dérèglement de l’organisme et causer des infections et un amaigrissement pathologique qui peuvent altérer les muscles et les os. La mesure du poids et le calcul de l’indice de masse corporelle peuvent détecter la dénutrition.

On estime qu’en Europe, 5 à 10 % de la population du continent souffraient de dénutrition

La nutrition Orale

La nutrition orale est la plus recommandée. C’est une complémentation enrichie qui permet de sélectionner les aliments enrichis afin de réparer les carences causées par la dénutrition.

Dans le cadre d’un manque d’appétit ou d’une impossibilité d’ingérer des aliments à cause d’une quelconque défaillance du système digestif, on conseille de fractionner les repas en 3 ou 4 prises. Si la personne a des problèmes de mastication ou des difficultés d’ingestion, il faut se tourner vers les aliments de textures qu’on peut avaler facilement, comme :

  • les viandes hachées et fines,
  • les purées de légumes,
  • les compotes et les desserts en liquide.

On peut ajouter des nutriments en poudre dans la nourriture sans trop épaissir le volume. On peut alors ajouter du lait, du fromage et des aliments en poudre juste pour enrichir la ration.

Après une semaine, on réévalue l’état nutritionnel pour voir l’évolution afin de savoir quoi faire après. On vérifie si l’état s’améliore on continue avec le même rythme, sinon on doit supplémenter avec des compléments, des sondes d’alimentation voire même des perfusions.

La nutrition entérale et parentérale

Si la nutrition orale ne donne pas de résultats, on doit utiliser des méthodes artificielles pour traiter la dénutrition en utilisant des techniques de nutrition artificielles.

La nutrition entérale

La technique consiste à administrer une solution nutritive par l’intermédiaire d’une sonde. Cela apporte des nutriment et substances qui vont aussi permettre le fonctionnement normal de tout le système digestif. Selon la durée de la nutrition requise, on a deux sortes de sondes. La sonde nasogastrique et la sonde de stomie. La première fait passer un tuyau très fin vers l’estomac à travers le nez. La deuxième par contre, elle est reliée à l’estomac par une incision réalisée dans l’abdomen, par chirurgie.

La deuxième solution est adoptée lorsque la période de traitement doit durer plus longtemps, car la solution est plus confortable que la sonde nasogastrique.

La nutrition parentérale

Si la première technique n’apporte pas d’amélioration ni de résultats, on fait recours à la nutrition parentérale qui consiste à une solution qui ne passe pas par l’estomac.

Les micronutriments et les macronutriments sont administrés par perfusion par voie sanguine directe. Cela se pratique au début à l’hôpital, puis par l’assistance d’un infirmier spécialisé à domicile.

Il faut savoir détecter les problèmes de dénutrition à temps chez les personnes âgées et les enfants. Pour les personnes âgées, cela pourrait s’aggraver et être irréversible. Pour les enfants, cela peut influer sur leur croissance.

Prise à temps, un nutritionniste pourrait faire des thérapies faciles et efficaces. Si des problèmes d’ingestion ou de mastication sont à l’origine de ce problème, il faut aller vers les techniques artificielles et corriger le problème efficacement et rapidement.

Les gens qui s’occupent de leurs parents âgés ou des enfants en bas âge doivent être attentif à l’alimentation de ces catégories. Cela permet de remarquer et de signaler la moindre défaillance ou changement dans le rythme de l’alimentation..

Partages :