Trottinette électrique : les règles à connaître

Ces dernières années, nous avons constaté une augmentation de l’utilisation des trottinettes électriques. Ils sont devenus, l’un des engins de mobilité personnelle les plus populaires, en particulier dans la ville. Ces trottinettes électriques sont polyvalentes. Elles sont très confortables à conduire et à déplacer. Ces trottinettes électriques ont des prix abordables et sont une excellente option pour une mobilité durable. Face à cette situation, dans laquelle une augmentation des accidents sur les routes urbaines a été signalée couplée à la croissance des engins électriques tels que les trottinettes électriques. Différentes mesures ont été prises pour protéger les utilisateurs, et les piétons.

Les règles à considérer pour circuler en engin de déplacement personnel électrique

Les trottinettes électriques devront se conformer aux réglementations suivantes :

  • Pour les enfants âgés de 12 ans au moins ;
  • Fonction personnelle ;
  • Interdiction de la circulation sur le trottoir sauf si vous avez une autorisation de la mairie ;
  • Une vitesse maximale et autorisée ne dépassant pas les 25 km/h ;
  • Respecter les règlements concernant les routes de circulations ;
  • Ne pas consommer de l’alcool ou de la drogue pendant votre conduite, car vous serez passible d’une sanction et d’une amende ;
  • Respecter les panneaux de circulation : panneaux de stops, feux de circulation, passages pour piétons ;
  • Ne jamais utiliser des écouteurs pendant la conduite de votre trottinette électrique ;
  • Le port du casque est obligatoire ;
  • Respectez les lieux pour le stationnement désigné pour les trottinettes électriques qui se trouvent souvent près des parkings pour voiture, comme le vélo, la trottinette électrique, le vélo électrique, la moto…
À lire également :  Meilleur cadeau de Saint-Valentin pour femme : que choisir ?

Obligations et conseils pour l’usage de la trottinette électrique

La conduite d’une trottinette est régie par une loi. Cette loi définit les règles sur la route et l’amende ainsi que les conditions de sécurité pendant l’utilisation de votre trottinette électrique.

Les éléments obligatoires pour une trottinette électrique

une fille conduisant une trottinette électrique

Les phares sont indispensables pour une trottinette. Il est, en effet, obligatoire d’installer des systèmes d’éclairage puisque les trottinettes électriques sont considérées comme des véhicules. Votre trottinette électrique doit également être équipée d’un frein. Monter et rouler à deux sur une trottinette électrique est défendu depuis la sortie du décret n° 2019-1082 du 23 octobre 2019 relatif à la réglementation des engins de déplacement motorisé et électrique.

Les zones de stationnement interdites

En ville, vous avez le droit de stationner sur les larges trottoirs, à condition qu’elles ne soient pas des « zones spéciales de protection des piétons ». Le stationnement dans les zones piétonnes, telles que les arrêts de taxi ou les transports en commun, est à éviter et interdit par la loi. Vous ne pourrez pas non plus vous ancrer avec des chaînes antivols sur des objets de la voie publique tels que des feux de circulation, des bancs de parc, des arbres ou des clôtures.

Le Code de la route pour une trottinette électrique

Si vos trottinettes électriques roulent en agglomération, ils doivent emprunter les pistes cyclables. Ces trottinettes sont autorisées à circuler sur une vitesse limitée à 50 km/h. Dans les zones suburbaines, les trottinettes électriques doivent éviter la circulation sur la chaussée. Ce sont les pistes cyclables qui sont destinées pour ces types de trottinettes électriques. L’utilisateur du skateboard, de la trottinette sans moteur et du roller est considéré comme des piétons. En revanche, les utilisateurs des moyens de déplacement électriques et motorisés (trottinette électrique, moto, voiture, scooter, vélos électriques…) circulent sur les pistes qui leur sont destinées.

À lire également :  Activité manuelle de cirque : où la faire ?

La vitesse autorisée pour une trottinette électrique

Puisqu’une trottinette électrique est équipée d’un moteur, cet engin est alors considéré parmi les véhicules motorisés et respecte la réglementation sur la vitesse maximale autorisée.

 La trottinette électrique n’ayant pas encore été homologuée ne doit pas dépasser l’allure de 25 km/h en agglomération, selon le Code de la route. Le non-respect de cette règle est passible d’une amende de 50 euros.

L’assurance adéquate pour une trottinette électrique

Rien ne vous oblige à vous souscrire à une assurance particulière pour une utilisation personnelle. L’assurance est une simple mesure de protection en cas d’accident. Vous devez en revanche souscrire une assurance responsabilité civile pour votre trottinette électrique.

Pour pouvoir conduire une trottinette électrique, la loi exige d’avoir un certificat de circulation.

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)

Partages :