J’ai mis ou j’ai mit : comment bien l’écrire ?

vrai ou faux

S’exprimer oralement ou par écrit ne présente pas les mêmes difficultés. Ainsi, il est fréquent de voir de nombreuses personnes se tromper sur l’orthographe du participe passé du verbe mettre dans leur écrit. Cependant, vous devez comprendre que le participe passé du verbe « mettre » se termine toujours avec un « s ». L’erreur liée à l’utilisation du « t » à la place du « s » provient sans doute de la conjugaison du verbe mettre au passé simple à la troisième personne du singulier (il). 

Pour vous permettre de mieux comprendre le mode de fonctionnement du verbe mettre et limiter vos fautes, cet article partage avec vous quelques cas d’utilisation. Vous y trouverez aussi des conseils et astuces pour mieux vous appliquer dans l’orthographe du verbe mettre au moment de sa conjugaison. 

Quelques exemples d’utilisation du participe passé du verbe mettre

Le visionnage et la répétition demeurent d’excellentes méthodes de mémorisation. En lisant et en consultant cette liste d’exemples où le participe passé est employé, il vous sera plus simple de comprendre s’il faut mettre un « t » ou un « s » à la fin de « mi ». Pour un apprentissage complet, les phrases prennent en compte les différentes personnes utilisées dans la conjugaison en français. 

  • J’ai mis dans le courriel à envoyer tous les documents et pièces justificatives nécessaires pour l’offre d’emploi de Mistu.
  • Tu as mis du temps à venir, serait-ce à cause d’un problème particulier ?
  • Il a mis en place tout le matériel requis pour réussir son expérience dans la recherche d’une nouvelle source d’énergie électrique.
  • Elle a mis toute sa richesse et sa fortune dans une société de don aux pauvres pour sauver des vies.
  • Nous avons mis des années à nous entraîner pour réussir ce concours de danse.
  • Vous avez mis moins de sucre dans le café d’aujourd’hui, continuez sur cette lancée.
  • Ils ont mis toute leur énergie pour que le projet soit un réel succès.
  • Elles ont mis un nouveau chatbot très prometteur pour améliorer leur chiffre d’affaires.

De cette conjugaison, il en ressort que, quelle que soit la personne (je, tu, il, elle, nous, vous, ils ou elles), la bonne orthographe pour le participe passé du verbe mettre est « mis ». Pour les accords, on utilisera, « mise » au féminin singulier et « mises » au féminin du pluriel. 

À lire également :  Montre de randonnée : en quoi est-ce important d'en avoir une ?

Une astuce simple pour se rappeler la bonne orthographe 

femme surprise

Lorsque vous hésitez sur la terminaison de « j’ai mi » dans une phrase, il est recommandé de remplacer « mis » par sa forme au féminin. En effet, le participe passé « mis » s’accorde au féminin et devient « mise » en singulier et « mises » au pluriel. Ainsi, en essayant de conjuguer le verbe mettre au féminin, vous trouverez absurde de dire « mise ». 

Cela vous permettra de vous rappeler que « mise » est la bonne écriture, et de ce fait que « s » est la terminaison adéquate. Il peut être difficile pour vous de trouver un exemple pour accorder « mis » au féminin. Dans ce cas, vous pouvez tout simplement utiliser la forme passive du verbe pour avoir le féminin de mis, « mise ». À titre illustratif, vous avez : 

  • Je suis mis/je suis mise
  • Tu seras mis/tu seras mise
  • Il était mis/elle était mise
  • Nous sommes mis/nous sommes mises
  • Vous êtes mis/vous êtes mises
  • Ils ont été mis ou elles ont été mises

D’autres exemples de conjugaison du verbe mettre au féminin sont : 

  • Elle s’est mise en danger
  • Elles se sont mises à travailler à partir de 10 h
  • La voiture s’est mise à klaxonner sans raison

Avec cette astuce, il vous sera plus facile de vous en sortir avec l’orthographe du verbe mettre au participe passé. 

Dans quel cas utiliser l’orthographe « mit » 

L’écriture « mit » s’emploie une seule fois dans tous les cas de conjugaison du verbe mettre. En effet, vous écrivez « mit » seulement pour conjuguer mettre au passé simple de l’indicatif. De plus, « mit » apparaît uniquement à la troisième personne du singulier. Pour trouver la réponse à votre question, fiez-vous à la conjugaison du verbe au passé simple de l’indicatif : 

  • Je mis
  • Tu mis
  • Il mit
  • Nous mîmes
  • Vous mîtes
  • Ils mirent

Il importe de préciser qu’en dehors du passé simple de l’indicatif, pour tous les autres temps, vous devez écrire « mis » pour le participe passé du verbe mettre. Ainsi, vous obtenez : 

  • Passé composé : j’ai mis, tu as mis, elle/il a mis, nous avons mis, vous avez mis, elles/ils ont mis
  • Passé antérieur : j’eus mis, tu eus mis, il/elle eut mis, nous eûmes mis, vous eûtes mis, elles/ils eurent mis
  • Plus-que-parfait : j’avais mis, tu avais mis, il/elle avait mis, nous avions mis, vous aviez mis, elles/ils avaient mis
  • Futur antérieur : j’aurai mis, tu auras mis, il/elle aura mis, nous aurons mis, vous aurez mis, elles/ils auront mis
À lire également :  Top 6 des meilleures musiques de bol tibétain

Il en est de même pour les autres modes au passé : impératif, subjonctif, conditionnel et infinitif. 

Les cas d’utilisation du « t » pour la terminaison du verbe mettre 

Les terminaisons en « t » interviennent pour plusieurs formes de conjugaison du verbe mettre. La plus courante reste le présent de l’indicatif. On retrouve « t » à divers niveaux lorsqu’on conjugue mettre au présent de l’indicatif. À titre d’exemple, vous avez : 

  • Je mets
  • Tu mets
  • Il met
  • Elle met

La terminaison « t » apparaît également lorsqu’on veut mettre le verbe à l’imparfait. Pour la conjugaison du verbe, vous obtenez : 

  • Je mettais
  • Tu mettais
  • Il mettait
  • Nous mettions
  • Vous mettiez
  • Ils mettaient

Comme vous pouvez le constater, « t » apparaît uniquement pour les troisièmes personnes du singulier et du pluriel à l’imparfait du groupe indicatif. On retrouve aussi « t » pour la deuxième personne du singulier du présent de l’impératif ainsi que pour le participe présent. 

Les verbes qui appliquent les mêmes principes que mettre

Il existe plusieurs verbes qui se conjuguent de la même manière que le verbe mettre. Cela prend en compte tout groupe de conjugaison (subjonctif, indicatif, impératif, conditionnel, participe, infinitif). Leur terminaison s’effectue identiquement aussi pour les temps : futur simple, présent, passé simple, imparfait, futur antérieur, passé antérieur, plus-que-parfait, passé composé. 

Ces verbes appartiennent au troisième groupe et sont au nombre de 17. La liste prend en compte : entremettre, omettre, permettre, promettre, admettre, commettre, compromettre, retransmettre, soumettre, transmettre, démettre, émettre, réémettre, remettre, réadmettre et décommettre. 

Comprendre les modes pour éviter des erreurs de conjugaison et d’orthographe

Les modes désignent la manière dont le verbe exprime une action ou l’état de quelqu’un ou de quelque chose. Ils sont une traduction de l’intention de la personne qui écrit ou communique par voix. En français, on a six modes différents :

  • L’indicatif : l’action est réelle et se tient à un moment précis
  • Le conditionnel : l’action n’est pas encore effective, car elle dépend d’une condition
  • L’impératif : l’action est une obligation et doit se réaliser 
  • Le subjonctif : l’action est décrite comme un souhait
  • Le participe : c’est la forme verbale impersonnelle. Ici, le verbe peut prendre la forme d’un adjectif

En dernière position, vous avez l’infinitif. Ce groupe désigne la forme ordinaire des verbes. 

Partages :