Je vous joins ou je vous joint ? Comment l’écrire ?

dictionnaire ouvert

L’orthographe française a des règles strictes et pas toujours bien assimilées. Il faut compter aussi avec des exceptions qui rendent encore plus difficiles sa maîtrise. L’explosion des réseaux sociaux sur Internet a mis en lumière un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur, la multiplication des fautes d’orthographe. Même les grands médias ne sont pas épargnés par ce phénomène.

Ainsi, dans la rédaction d’un courrier administratif ou dans un échange mail, il arrive de mal orthographier le verbe joindre. Certaines personnes sont dans le doute au moment d’écrire : « je vous joins » ou « je vous joint » ? Quelle est la bonne orthographe ? Pour quelle raison l’écrirait-on d’une manière et pas de l’autre?

Les mots « joins » et « joint » : deux homonymes homophones

« Joint » et « joins », deux mots qui se prononcent et s’entendent de la même façon, mais qui s’écrivent différemment. Voilà le genre de mots qui font la richesse et surtout la subtilité de la langue française. Il est très important de savoir les écrire, pour ne pas faire des erreurs pouvant porter atteinte à votre crédibilité. À titre illustratif, imaginez que vous écrivez un courrier pour renoncer à un appareil, car, il ne vaut pas le coup, le sens n’est pas pareil si vous remplacez « coup » par « coût ». À l’écrit, la confusion entre deux mots peut être sujet à quiproquo. Pour cette raison, mieux vaut bien connaître les règles de conjugaison, d’orthographe et de grammaire française.

Dans quels cas peut-on écrire le mot joint avec t

Joint s’écrit avec un t dans les cas suivants :

  • Le joint d’étanchéité

Il s’agit d’un dispositif généralement utilisé pour éviter toute fuite d’eau au niveau des robinets. Alors en adressant par exemple un courrier à une entreprise de plomberie, je peux écrire :

« Au regard du montant que vous m’avez facturé, je pense qu’il y a une erreur sur le prix du joint d’étanchéité ». Dans ce cas joint s’écrit avec un t.

  • Joint participe passé du verbe joindre

Le participe passé du verbe joindre s’écrit en effet avec un t. Dans ce cas, il exprime l’idée d’ajouter une chose à une autre. À titre d’exemple la phrase suivante :

« Un échantillon a été joint à votre coffret afin que vous découvriez notre nouveau parfum ».

À lire également :  Quels sont les jeux en ligne les plus rentables ?

Il peut également exprimer l’idée d’arriver à communiquer avec quelqu’un.

Exemple : « Joint au téléphone, le maire de la ville nous a exprimé ses inquiétudes au sujet de la recrudescence des vols de câble ».

Une autre forme d’usage du participe passé du verbe joindre se trouve dans cette phrase-ci :

« Trouvez ci-joint le relevé de notes de votre fils Léon pour ce premier trimestre ».

  • Joint : verbe joindre conjugué

Lorsqu’il est conjugué à la troisième personne du singulier de l’indicatif présent, le verbe joindre prend un t.

Exemple : « Il joint les deux bouts grâce à un deuxième emploi qu’il occupe depuis septembre à Brétigny ».

  • Joint : le cannabis

Joint peut également servir à désigner un rouleau de cannabis en langage familier. Ce terme est d’ailleurs très employé par les jeunes. Ainsi, on peut écrire :

« Julie n’a plus fumé un joint depuis la maladie de son père ».

  • Joint enherbé ou joint gazon

Il s’agit d’espace gazonné entre les pavés qui permet de les stabiliser.

Exemple : « Ces joints verts font tout le charme de ce jardin ».

Je vous joins : cas particulier où joins s’écrit avec s

photo en noir et blanc d'un dictionnaire ouvert

Lorsque vous avez pris l’habitude d’envoyer du courrier en écrivant :  » ci-joint » tel ou tel autre document, une confusion peut justement naître dans votre esprit. Pourtant, l’orthographe du mot « joins » dans « je vous joins » est sans équivoque.

Il s’agit en effet de la conjugaison à la première personne du présent de l’indicatif du verbe joindre, « je joins ». Tout comme le verbe joindre ou enjoindre qui ont la même terminaison, le verbe joindre se conjugue de la façon suivante :

  • Je joins
  • Tu joins
  • Il joint
  • Nous joignons
  • Vous joignez
  • Ils joignent

L’orthographe de « je vous joins » est donc clair, il s’écrit avec un s car, la présence de « vous » n’a aucune incidence sur l’orthographe du verbe. Ce n’est qu’un complément d’objet direct.

Divers exemples de phrases illustrent ce cas où joins prend un s.

  • Exemple 1: « Pour vous aider à comprendre le sujet, je vous joins ce rapport rédigé par un comité d’experts ».
  • Exemple 2 : « Je vous joins un échantillon de notre nouveau parfum, dont la fragrance vous plaira sans doute ».

Dans ces deux premiers exemples, « joins » exprime l’idée d’ « ajouter à », de « compléter avec ».

Dans d’autres situations, joins peut exprimer l’idée de contacter une personne par téléphone.

  • Exemple 3 : « Je vous envoie ce courrier car, le numéro auquel je vous joins habituellement ne fonctionne pas, j’en suis étonné ».
  • Exemple 4 : « Je vous joins à quel numéro pour donner une suite à votre dossier ? ».
À lire également :  Chasse au canard : devenez un pro !

Il est important de relever que dans les deux premières phrases, joint peut être employé pour exprimer les mêmes idées mais, nécessitera une reformulation de la phrase. Ainsi, on peut écrire :

Pour l’exemple 1 : « Pour comprendre le sujet, trouvez ci-joint ce rapport rédigé par un comité d’experts ».

Pour l’exemple 2 : « Ci-joint un échantillon de notre nouveau parfum dont la fragrance vous plaira sans doute ».

Si la reformulation permet l’utilisation de joint en lieu et place de joins dans les phrases 1 et 2, cela n’est pas possible pour les exemples 3 et 4. En effet, quand c’est l’idée d’appeler au téléphone qui est exprimée, « je vous joins » ne peut s’écrire que de cette façon-là et pas autrement.

Pourquoi « je vous joins » s’écrit-il avec un s ?

Dans la conjugaison française, tout comme dans l’orthographe ou la grammaire, il y a des conventions. Ce sont des règles établies auxquelles on ne peut déroger. C’est ainsi qu’en orthographe, chœur ou chrome s’écrivent avec un ch alors qu’il devrait en être autrement. De même philosophie ou phénomène s’écrivent avec ph et non f.

Dans le cas de l’expression « je vous joins », il s’agit d’une règle de conjugaison. Elle implique que certains verbes se terminent par s lorsqu’ils sont conjugués à la première personne du singulier. C’est le cas des verbes du deuxième groupe comme finir, agir, bondir, grandir, rougir, pétrir, brandir, réunir, enfouir ou crépir. C’est également le cas des verbes du troisième groupe tels que oindre, feindre, craindre, entendre, comprendre, lire ou joindre qui nous concerne ici. Ces verbes se terminent par un t uniquement lorsqu’ils sont conjugués à la troisième personne du singulier. En somme, « je vous joins » ne peut s’écrire que de cette façon-ci.

Amandine Carpentier

Partages :