18 octobre 2021

Mutuelle Cheval : les assurances équestres qu’il vous faut !

mutuelle pour cheval

Partages :

Une mutuelle santé est un excellent moyen d’amortir ses frais médicaux en cas de maladie ou même d’hospitalisation. Mais qu’en est-il d’une mutuelle cheval ? Le cheval est un animal noble, qui a besoin de beaucoup d’attention, ce qui passe par l’entretien, répondre à ses besoins, et le soigner quand il est malade.

Si vous voulez prendre soin de la santé de votre cheval, l’idéal serait de souscrire à cette couverture santé, cela vous permettra d’un côté de faire des économies sur les frais médicaux de votre étrier, et surtout d’être serein si celui-ci est malade. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la mutuelle cheval.

À quoi sert une mutuelle pour cheval ?

Une mutuelle pour cheval, comme une mutuelle classique, permet de couvrir les frais médicaux de ce dernier si celui-ci est malade ou a eu un accident. Vous pouvez assurer tout type de cheval, de course ou de loisir. Les frais vétérinaires de votre cheval vous seront remboursés en partie ou totalement, selon l’offre de mutuelle souscrite.

Si vous êtes intéressé par la souscription d’une mutuelle pour votre cheval, il existe plusieurs manières de le faire :

  • Demander une extension de votre assurance habitation, afin d’inclure une assurance pour votre cheval ;
  • Passer par la fédération Française d’équitation, en prenant une licence d’équitation qui inclue la couverture santé ;
  • Souscrire une mutuelle santé cheval auprès d’une enseigne d’assurances physiques ou sur le net dans les sites spécialisés.

Lorsque vous souscrivez à une mutuelle santé pour votre cheval, vous devrez tout de même informer votre assureur de l’âge, le poids, la race et l’état de santé de ce dernier, parfois même un certificat de santé est demandé.

Pourquoi souscrire à une mutuelle pour son cheval ?

En France, Souscrire à une mutuelle pour cheval n’est pas une obligation, mais sachez que si celui-ci fait des dégâts matériels, cela sera votre responsabilité, c’est pourquoi, il est vivement conseillé d’opter pour une assurance responsabilité civile pour son cheval. Voici quelques avantages qu’apporte cette dernière :

  • Les frais vétérinaires de votre cheval seront remboursés, avec les soins dentaires et chirurgicaux ;
  • Vous serez indemnisé si votre cheval décède, et vous bénéficierez même d’un accompagnent durant cette période difficile ;
  • Si votre cheval occasionne des dégâts matériels, l’assureur se chargera de les rembourser ;
  • Si votre cheval est volé, vous bénéficierez aussi d’une indemnité de votre assureur ;
  • Certaines mutuelles incluent même des traitements de préventions pour votre cheval.

En bref, même si votre cheval est malade ou victime d’un accident, une mutuelle santé vous permettra d’être serein, car tous les frais d’hospitalisation, analyse, ou même consultation chez le vétérinaire seront couverts par votre assureur. Vous pouvez même souscrire à une assurance cavalier, pour vous protéger, vous aussi, lorsque vous montez votre cheval.

Conditions pour souscrire à une mutuelle pour son cheval

Souscrire une mutuelle pour son cheval est souvent soumis à des conditions, celle-ci diffère d’une enseigne d’assurance à une autre. Certains assureurs refusent d’assurer un cheval qui a plus de 12 ans, car son risque de mortalité est trop grand.

D’autres préfèrent assurer un cheval âgé de plus de 6 mois, ou même limiter certaines garanties selon l’âge de votre cheval. Vous l’aurez compris, les conditions de souscription à une mutuelle cheval ne sont pas fixes. Veillez donc à passer au crible chaque offre de mutuel cheval, pour choisir la formule qui vous convient le mieux.

Quel budget pour une mutuelle cheval ?

Sur le marché, vous trouverez un large choix de mutuelles pour cheval, avec des offres différentes, basiques, intermédiaires ou même optimales. Vous avez l’embarras du choix ! Vous devrez juste prendre en compte les besoins santé de votre étrier, ainsi que votre budget pour choisir l’offre la plus adaptée.

L’avantage avec une mutuelle santé cheval est que le prix de la formule choisie dépend de la valeur du cheval en question, ainsi que les avantages inclus dans l’offre. Par exemple, un cheval de sport aura une mutuelle beaucoup plus chère qu’un cheval d’élevage, car l’entretien quotidien de votre animal est plus coûteux.

L’âge du cheval pèse aussi dans la balance, car plus un cheval vieillit plus ses besoins médicaux grandissent, bien que le plafond des cotisations d’une mutuelle santé soit souvent limité à 6 000 euros pour un cheval. En bref, pour souscrire à une mutuelle cheval, il faut compter entre 100 et 1 000 euros par mois, plus l’offre choisie est complète, plus le prix de ce service augmente.

Partages :