Comment obtenir le permis B pour moto en France ?

permis b moto

Pour pouvoir conduire un scooter en France, vous devez être titulaire d’un permis de conduire de catégorie AM ou d’un permis de conduire A ou B. Cependant, si vous êtes né avant 1988, vous n’avez pas besoin d’un permis ou d’autres exigences. Les informations citées dans l’article sur les permis pour scooter concernent les personnes nées après 1988.

Qu’est-ce que le permis AM ?

Les personnes ayant plus de 14 ans peuvent demander le permis AM. Il s’obtient en suivant une formation de sept heures pour avoir un certificat appelé Brevet de sécurité routière (BSR).

Un certificat attestant que vous avez passé l’ASSR 2 ou l’ASR est requis. Il s’agit d’évaluations sur la sécurité routière que la plupart des élèves du secondaire en France passent. Si vous n’avez ni l’un ni l’autre de ces titres, vous pouvez vous inscrire auprès de votre GRETA ou de votre mairie pour les passer. Si vous perdez ces titres, vous pouvez rédiger une « déclaration sur l’honneur », c’est-à-dire une déclaration indiquant que vous avez passé les examens en précisant la date et le lieu où ils ont été passés.
Seule l’école où vous avez effectué votre formation pratique pourra demander le permis AM en votre nom. Après avoir effectué les 7 heures obligatoires de formation pratique, vous recevrez un certificat indiquant que vous avez suivi la formation requise. Ce certificat est valable pendant 4 mois, le temps que l’école fasse la demande de licence AM.

Pour la demande, vous devrez fournir les documents suivants :

  • une pièce d’identité ;
  • 2 photos d’identité ;
  • un justificatif de domicile ;
  • une attestation ASSR 2 ou ASR, ainsi qu’une attestation BSR.

Comment acquérir le permis B pour moto en France ?

Vous pouvez passer l’examen théorique français par l’intermédiaire d’une auto-école ou par vos propres moyens. Le code est le nom de l’examen théorique (le livre d’étude, Code de la Route, est disponible uniquement en français dans les librairies ou chez votre auto-école). Si vous décidez de vous inscrire vous-même, vous devez d’abord payer une taxe de 30 euros sur le site de l’ANTS, puis prendre rendez-vous en utilisant l’une des méthodes indiquées (sélectionnez en candidat libre, puis choisissez l’une des options proposées).
N’oubliez pas d’apporter une pièce d’identité valable pour l’examen. Pour réussir l’examen, vous devez répondre correctement à 35 questions sur 40, et vous aurez vos résultats le jour même.

À lire également :  Comment conduire une moto ?

Examen pratique

L’examen pratique est divisé en deux sections : hors route et dans la circulation. Les examens durent environ une heure au total.

Avant de passer à l’étape suivante, vous devez réussir l’examen hors route. Si vous échouez à la partie circulation de l’examen, vous n’avez pas à refaire la première partie de l’examen la fois suivante ; elle est valable pour 5 autres tentatives.

Obtention du permis

Une fois que vous avez terminé les examens, vous devez demander le permis via le site officiel de l’ANTS. Votre auto-école peut également s’en charger pour vous, ce qui est probablement la solution la plus pratique. Dans les deux cas, les documents suivants sont nécessaires :

  • si vous avez moins de 18 ans, vous devez fournir une preuve de votre identité ainsi que celle d’un parent ;
  • un justificatif de domicile ;
  • une pièce d’identité ;
  • deux photos récentes ;
  • il est possible qu’un certificat médical soit exigé ;
  • une photocopie de votre permis de conduire ;
  • certificat ASSR 2 ou ASR.

Pour les ressortissants de pays tiers, une preuve de résidence en France depuis au moins six mois sera exigée, ainsi qu’un titre de séjour en cours de validité. Si vous avez déjà un permis d’une autre catégorie, vous devrez y faire ajouter la catégorie supplémentaire. Cette démarche n’est possible que via le site de l’ANTS.

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)

Partages :

À lire également :  Installer un kit de rabaissement pour moto : quelle méthode choisir ?