Réseaux sociaux : quel rôle dans l’accès aux marchés financiers ?

Saxo Bourse

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont un outil essentiel à la communication. Les sociétés cotées en bourse ont toutes un compte Twitter et la grande majorité utilisent également Instagram, Facebook ou encore LinkedIn. Mais alors que les Français y passent en moyenne 2 heures par jour, quel est le rôle des réseaux sociaux sur le plan financier ?

Les réseaux sociaux, maîtrisés par une grande majorité de la population

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui maîtrisés par une grande majorité de la population. Or, certains sites d’investissement profitent de cette tendance pour se l’approprier. Ainsi, se lancer dans le trading et la finance est beaucoup moins complexe qu’il y a quelques années. D’ailleurs, il est possible d’en savoir plus directement sur les plateformes dédiées ou par le biais de tutos. L’une d’entre elles tend ainsi à s’imposer comme un réseau social d’investissement où tout le monde peut appréhender les marchés financiers. De nouveaux outils se développent, à l’exemple du copy trading. Cette technique permet aux investisseurs de copier les décisions et actions d’un trader plus expérimenté. Il permet aux utilisateurs de partager leurs observations, dans le but de prendre de meilleures décisions. Le copy trading fait partie des fonctionnalités répondant à la demande des investisseurs d’apporter plus de pédagogie aux plateformes. Il s’agit d’une façon de les rendre plus compréhensibles et accessibles aux particuliers.

L’impact des réseaux sociaux sur les marchés financiers

Concrètement, les réseaux sociaux ont un impact réel sur les marchés financiers. Par exemple, de simples tweets, comme ceux d’Elon Musk sur le Dogecoin ou le Bitcoin, peuvent avoir des répercussions sur le cours des actions ou d’une cryptomonnaie. Néanmoins, ces évolutions demeurent généralement de courtes durées. Ainsi, la réalité économique prendra toujours le dessus et ce sont les fondamentaux d’un actif qui détermineront son prix et sa volatilité. C’est pour cette raison que les investisseurs se doivent de prendre en compte ce type d’information lorsqu’ils projettent d’acheter ou de vendre des actions. Ils devront aussi être en mesure d’anticiper ce qu’il pourra se passer par la suite. Car il ne faut pas oublier que les réseaux sociaux sont l’endroit idéal pour générer des données émotionnelles. En effet, les choix sont influencés par les opinions et les sentiments des autres utilisateurs. C’est pourquoi la publication de certains tweets peut avoir des répercussions sur le cours d’un actif.

À lire également :  Gestion du risque de change : comment la mettre en place ?

Quid de la régulation

Les réseaux sociaux influencent donc les marchés financiers quels qu’ils soient. Devant ce phénomène, des régulateurs comme l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) s’efforcent de surveiller les risques inhérents à ces supports de communication. L’idée restant d’éviter que les investisseurs particuliers ne se concertent pas pour créer une envolée des prix d’une action en bourse. Dans cette même optique, les instances régulatrices d’autres pays, à l’exemple des Etats-Unis, ont déjà fait le point quant à l’influence des réseaux sociaux sur les marchés financiers. Car oui, Facebook, Twitter ou encore LinkedIn et Instagram sont aujourd’hui de véritables outils permettant d’identifier les nouvelles tendances financières, mais aussi aidant à anticiper les mouvements du marché.

Amandine Carpentier
Les derniers articles par Amandine Carpentier (tout voir)

Partages :