Terrasse en teck : est-ce une bonne idée de l’installer ?

terrasse en teck

L’extérieur d’une maison est aussi important que son intérieur. On s’intéresse généralement aux pièces internes alors que l’espace externe peut nous permettre un confort optimal. Pour passer de très bons moments en famille et profiter du soleil et des belles journées d’été, il est idéal d’investir dans l’espace extérieur de la maison.

Généralement, on pense directement à l’installation d’une terrasse. Cependant, les goûts et les préférences sont différents d’une personne à une autre. La terrasse en teck reste un très bon choix.

Pour certaines raisons, une terrasse en teck représente l’idée idéale pour aménager l’extérieur de votre maison.

Pour découvrir ces raisons et nos conseils, lisez attentivement la suite !

Quels sont les avantages d’une terrasse en teck ?

C’est vrai que la plupart des gens optent pour des terrasses en bois, mais il serait intéressant de connaître les raisons qui les poussent à faire ce choix !

Tout d’abord, le teck est un type de bois extraordinaire. Il s’agit du plus haut de gamme en termes de bois, avec son charme incomparable et son efficacité. Son aspect est assez clair et possède une grande efficacité énergétique. Ce type de bois est très bon pour l’environnement, son arbre n’a pas besoin d’engrais pour pousser et il repousse les insectes de manière naturelle. Acheter un meuble ou installer une terrasse en teck ne nuit donc pas à l’environnement !

Installer une terrasse avec ce bois exotique serait donc une excellente idée :

  • Son style incomparable qui se marie avec tous les décors ;
  • Il est confortable et agréable ;
  • Son installation est facile.

Avant tout, on ne peut nier l’aspect chaleureux et accueillant du bois. Il est tout simplement indémodable ! Vous pouvez ajouter tout ce que vous souhaitez comme décor, il va certainement se marier de manière naturelle. En plus de cela, le bois teck est agréable et confortable, vous pouvez marcher dessus sans gêne.

Le deuxième point intéressant est la facilité d’installation d’une terrasse en bois teck. Vous pouvez la poser même en terrains complexes sans difficulté. Il est également possible de la déplacer si vous compte déménager.

Comment poser correctement une terrasse en teck ?

Afin de profiter de la durabilité d’une terrasse en teck, il est important de poser ses lames correctement. Vous n’allez pas changer l’installation chaque année !

Voici donc les principes basiques que vous devez connaître sur la pose d’une terrasse en teck :

  • L’utilisation d’un équipement de sécurité ;
  • L’acclimatation du teck avant la pose des lames.

Il est très impératif et primordial de respecter certaines règles de sécurité pour la pose de vos lames de terrasse en teck. Il faudra consulter votre mairie afin de vous informer sur les règles d’urbanisation qui concernent votre ville. Vous devez utiliser un matériel spécifique qui garantit votre sécurité. Le port de lunettes est nécessaire pour protéger vos yeux.

Il faudra aussi penser à prendre des précautions supplémentaires comme le port de masque et de manches longues. Certaines personnes peuvent avoir des réactions allergiques à la poussière de bois teck. Il ne faut surtout pas oublier que le bois teck est d’une lourdeur considérable, vous devez faire attention lors du déplacement des lames.

À lire également :  Literie de luxe à Paris : vous aider à trouver votre bonheur

Étant une matière vivante, le teck, comme tout autre type de bois, doit s’accommoder aux conditions locales de température et d’humidité. Il est donc nécessaire de poser les lames de votre terrasse à proximité de leur lieu d’installation, pendant quelques jours, cela permettra aux lames teck de s’adapter au climat qui règne sur l’environnement.

Nos meilleurs conseils pour entretenir votre terrasse en teck

Bien que le teck soit un bois durable et résistant aux intempéries, il est préférable de respecter un entretien régulier.

Pour garantir quelques années de plus à la vie de votre terrasse en teck, il faut lutter contre son vieillissement :

  • Le nettoyage de la terrasse en teck par l’eau 2 fois par an ;
  • L’application d’une huile de protection ;
  • L’usage de terre de Sommières.

Il est conseillé de nettoyer la terrasse en teck 2 fois par an à l’eau seulement en utilisant un balai rigide. Il est possible de mettre une eau savonneuse pour une propreté optimale.

Pour éviter l’installation de taches grisâtres sur votre teck, on vous conseille d’appliquer une huile de protection de temps à autre. Cette huile permettra à la terrasse de garder sa couleur de bois d’origine.

Ragréage de terrasse : quelles sont les étapes à suivre ?

Avec le temps et à cause des phénomènes météorologiques, comme la pluie, votre terrasse va naturellement se dégrader, et vous pourrez remarquer quelques signes d’usure (fissures, carrelage fondu, etc.). Dans ce cas, un ragréage extérieur est nécessaire afin de rénover votre terrasse, et lui donner une nouvelle allure. Aujourd’hui, nous allons voir comment réaliser un ragréage extérieur en suivant quelques étapes, pour avoir une terrasse rénovée et un travail bien fini.

Définition ragréage extérieur

Un ragréage est l’application d’une couche d’auto-nivelant de finition ou d’enduit sur une surface en béton ou une ancienne chape. Le ragréage permet de corriger les défauts qui se présentent sur le sol d’une terrasse, allée, toit, etc. En cas d’importantes usures ou de défauts, il est obligatoire de couler une couche de béton avant de faire votre ragréage. Le ragréage est donc l’application d’une fine couche d’auto-lissant, pour avoir à la fin un sol nivelé sans défauts et sans fissures.

Pourquoi faire un ragréage terrasse ?

Si vous voulez appliquer un ragréage, vous devez faire face à une des situations suivantes. D’abord, si vous souhaitez donner un nouvel aspect esthétique à votre terrasse, c’est-à-dire la rénover et régler les imperfections de surface. Vous pourrez aussi le réaliser en cas d’une dalle préalablement coulée qui nécessite un revêtement pour être nivelée et la préparer à une pose de carrelage ou autre. Enfin, pour éviter les stagnations d’eau, un ragréage de quelques centimètres est aussi recommandé pour laisser l’eau couler et éviter les infiltrations.

Matériel nécessaire pour effectuer un ragréage

Avant de commencer vos travaux de ragréage, il vous faudra naturellement du matériel, et pour ne manquer de rien, voici le matériel qui vous sera nécessaire :

  • Des bacs en plastique pour mesurer et mélanger ;
  • Mélangeur électrique ;
  • Une raclette ;
  • Tout le bois et les serres joints nécessaires pour le coffrage ;
  • Produit auto-lissant ou enduit de ragréage.
À lire également :  Quel type de machine à café choisir ? Toutes les astuces

Comment réaliser un ragréage extérieur ?

Préparer le sol

La préparation de la surface à ragréer est l’étape la plus importante du processus. Il faut vous assurer que votre sol est rigide, et qu’il ne contienne pas de stagnation d’eau ou de résidus quelconques. Vous pouvez nettoyer votre surface à l’aide de balai ou d’aspirateur, ou même de karcher, à condition d’être sûr de dégager toute l’eau qui stagne. Finalement, un ponçage est conseillé en cas d’impuretés qui collent. Il est aussi nécessaire de boucher les trous présents sur votre surface à l’aide de mélange spécial (⅓ de sable pour ⅔ de ragréage). Une fois le nettoyage terminé, il faudra placer des bandes de désolidarisation sur les parois verticales, pour des raisons d’étanchéité.

Réaliser et installer le coffrage

Après le nettoyage de la surface, il est nécessaire de réaliser un coffrage afin que votre enduit de ragréage ne coule pas et afin qu’il soit régulier. Vous devrez prendre des mesures exactes, et placer des tasseaux aux délimitations à l’aide de chevilles. Il faut aussi s’assurer que votre coffrage soit bien fixé et stable, et que les angles soient bien réalisés. Enfin, il faut consolider les planches par des tasseaux, et s’assurer que votre coffrage soit assez haut pour éviter d’éventuels débordements d’enduit de ragréage.

Appliquer un primaire d’adhérence

C’est une étape très importante dans votre processus. Le primaire est un liquide transparent qui va solliciter l’adhérence de votre enduit de ragréage au sol. Vous pouvez l’appliquer à l’aide d’un rouleau de peinture en couche croisée, et vous laisserez sécher pendant quelque temps.

Préparer l’enduit de ragréage

Cette étape est l’étape la plus simple, il vous faudra juste suivre minutieusement les indications mentionnées sur l’emballage du produit que vous allez utiliser. Munissez-vous de deux seaux, un pour mesurer et l’autre pour mélanger, et utiliser une perceuse avec un mélangeur au bout afin de bien mélanger. Enfin, il faut s’assurer que votre mélange ait un certain aspect homogène, car autrement, votre ragréage ne sera pas parfait.

Appliquer l’enduit de ragréage

L’application du produit auto-lissant reste une tâche délicate, qui demande de la précision et de la patience. Commencer par verser votre mélange dans un des coins de votre surface, puis à l’aide d’une raclette, étalez ce mélange sur de petites surfaces de 3 mètres carrés. Répétez ce processus jusqu’à ce que vous arrivez à couvrir l’intégralité de votre surface, et à avoir la hauteur désirée. Même si le mélange est liquide, il faut être rapide dans son application et surtout veiller à ne pas marcher dessus jusqu’à ce que ça sèche bien.

En conclusion, la réalisation de ragréage extérieur est une tâche délicate, mais pas impossible. Il vous faudra juste suivre tout ce qui a été cité.

Amandine Carpentier

Partages :