Qu’est-ce que le développement économique ? Définition

développement économique

Dans le monde, certaines nations se démarquent par leur forte économie ce qui leur donne le statut de pays développés (France, la Suisse, le Danemark, etc.). À l’inverse, on parlera également de pays sous-développés ou en voie de développement avec un PIB inférieur aux 300 dollars par habitant. Comme vous pouvez vous en douter, ces derniers sont moins tournés vers les projets d’innovation et de recherche. Voyons plus en détail ce qu’est le développement économique.

Qu’entend-on par développement économique ?

L’économie dans chaque état variera selon plusieurs facteurs. Ainsi, le développement économique dans une région ou une autre sera appréhendé différemment quoiqu’ayant les mêmes principes. Il résulte en réalité de l’ensemble des mutations positives, qu’elles soient démographiques, culturelles, sociales ou techniques. 

Ce développement peut se matérialiser par la hausse du taux d’alphabétisation, l’augmentation du nombre d’infrastructures (entreprises, hôpitaux, écoles, routes, etc.). Dans les pays en voie de développement, l’urgence est de corriger une économie défaillante. De ce fait, un territoire sous-développé va dans un premier temps penser à la création d’emplois à travers une entreprise qui proposera de l’emploi. 

Ainsi, ce type de développement se traduit par une amélioration des conditions de vie sur un territoire ou une région. Dans les pays développés, l’urgence n’est plus forcément à la création d’entreprises pour améliorer le niveau de vie. C’est une étape déjà passée, car ces territoires comptent de nombreuses structures de taille capables de fournir durablement de l’emploi. Ces États investissent donc beaucoup plus dans les filières de la santé pour un meilleur bien-être. Ils investissent également dans les projets de recherche et d’innovation

Quelle différence entre développement et croissance économique ?

développement économique

Bien que les deux thèmes soient régulièrement utilisés pour désigner les mêmes modalités, « développement » et « croissance » de l’économique ne sont pas interchangeables. Pour atteindre un développement économique, un pays doit avoir en amont une bonne croissance économique. Par ailleurs, une population peut bien rester en sous-développement bien qu’ayant une bonne croissance économique. 

À lire également :  Attestation de Responsabilité Civile (RC) : c'est quoi ?

C’est le cas par exemple des pays ayant un bon PIB (croissance de l’économie) avec une population dont les conditions de vie sont loin de changer. Il faut donc remarquer que la création d’emplois ne profite qu’à un segment de la population. Une partie peut être maintenue dans la précarité faute d’avoir les qualifications requises ou d’être mal payée. Pour faire plus simple, le développement de l’économie peut reposer sur une croissance économique

Quels sont les indicateurs d’un bon développement économique ?

Afin de vous faire une idée du niveau de développement d’un pays, de nombreux indicateurs sont à prendre en compte. Dans un premier temps, on parlera du PIB. Le produit national brut renseigne sur la richesse produite sur un territoire. Ici, l’entreprise créant de l’emploi avec un projet de développement a un rôle primordial à jouer. 

Une entreprise portant un projet de développement peut être financée par des bailleurs aussi bien privés que publics. Ainsi, l’État n’est pas forcément le seul concerné pour développer l’économie d’un territoire. Il jouera néanmoins le rôle de facilitateur. Suivant les années, la fluctuation du PIB pourra permettre de jauger le niveau de croissance de l’économie des états. Là encore, l’apport des entreprises sera déterminant. 

Ensuite, l’IDH (indice de développement Humain) est aussi considéré comme un facteur de mesure. Il prend en compte non seulement le niveau de vie dans une région, mais aussi, l’espérance de vie et le niveau d’alphabétisation dans celle-ci. Dans les pays du nord par exemple, l’IDH est généralement supérieur à 0,8. Pour une modalité comprise entre 0 et 1, cela témoigne du rythme de croissance assez élevé de ces pays. 

Pour finir, s’exprimant en pourcentage, l’IPH (indicateur de pauvreté humaine) peut également renseigner sur le niveau de développement d’un territoire. Néanmoins, selon le profil de chaque pays (pauvre ou riche) les modalités prises en comptent diffèrent. Toutefois, lorsque l’IPH d’un pays est élevé, cela signifie qu’il est plus pauvre qu’un pays dont l’indicateur est bas. 

À lire également :  Un crédit auto à taux 0, ça existe ? Si oui, où ?

Comment un pays peut-il prétendre à un développement économique ? 

Pour atteindre un développement durable, il faut dans un premier temps connaitre et comprendre les facteurs à cause desquels le décollage économique peine dans une région. Comme facteurs, on peut faire cas de la pauvreté, la mauvaise alimentation, la faible productivité, les faibles investissements, les basses productivités, etc. 

S’il est logique de penser à un apport de solution à ces problèmes, cela peut bien être plus difficile que ce qu’il ne parait. Toutefois, il faut impérativement créer des richesses à travers les ressources naturelles des territoires. De fait, les décideurs peuvent faciliter l’implantation des entreprises qui portent un projet de développement durable pour le rôle que jouent ces dernières dans la croissance économique. 

De même, en adoptant le concept de l’économie sociale et solidaire (ESS) par exemple, les acteurs peuvent également très vite atteindre le développement économique. Dans l’ESS, on retrouve des entreprises qui se regroupent en mutuelle pour proposer des activités d’utilité sociale. Elles peuvent opérer à l’échelle d’une commune, à l’échelle régionale ou même au niveau international. Ici, les objectifs ne sont pas orientés vers des profits personnels. La mutuelle procède à un réinvestissement des revenus

Dans un cadre où certains pays ne peuvent pas compter sur leurs ressources naturelles uniquement, les aides extérieures sont également une bonne alternative. Elles peuvent permettre de booster le développement économique en offrant la possibilité de rehausser différentes filières prometteuses. Cependant, il faudra mettre en place un dispositif de gestion efficace. 

En résumé, selon le statut d’une région, le développement de l’économie va se mesurer différemment. Dans les pays pauvres, les acteurs se basent surtout sur leurs ressources naturelles pour prétendre à un développement économique. À l’inverse, dans les territoires du Nord comme la France, ils vont surtout se tourner vers les innovations technologiques à travers une entreprise dotée d’un projet d’avenir pour apporter des solutions à des problèmes précis. 

Partages :